Marine Valiha peut être encore inconnue de quelques internautes. Elle a fait la couverture du magazine Essentielle de ce mois-ci. Elle est belle, jeune, métisse et surtout brillante. Nous sommes allés à sa rencontre pour faire sa connaissance.

Marine Valiha

Marine Valiha

Peux-tu te présenter à nos lecteurs

J’ai actuellement 22 ans. Je suis étudiante en master 2 en communication sociale et chargée de communication au sein d’un réseau associatif.

Depuis quand as-tu commencé ta carrière de mannequin ?

Je ne me considère pas vraiment comme un mannequin. Je fais des défilés qu’occasionnellement. J’ai commencé à faire des petits jobs d’hôtesses depuis l’année 2014.

Qu’est-ce qui t’as poussé à faire ces petits jobs ?

Parce que le salaire me semblait motivant. Et les gens sont venus vers moi pour des photos. J’ai commencé à prendre goût. C’était fun aussi.

Marine Valiha, modèle photo

Marine Valiha, modèle photo



À Madagascar les gens ont souvent une mauvaise image de ce genre de petit boulot

Je pars du principe que ce que je fais de ma vie ne changera rien à celle des autres donc je ne me préoccupe pas des avis. L’essentiel aussi pour moi, c’est que je garde un comportement respectueux et droit.

Tu as des projets prochainement ?

Je finaliserai mes études et puis je foncerai dans le domaine environnemental. Côté photo, j’ai rien de prévu encore. En général ce sont des occasions qui arrivent au jour le jour. Ce n’est pas vraiment ma priorité dans ma vie.

Tu as fait la couverture d’Essentielle, es-tu sollicitée depuis ?

(rire) Pas plus que cela. C’était plutôt dans le cadre des shootings pour la vente de vêtements sur Facebook qu’on me contacte beaucoup.

Marine Valiha est-elle est un cœur à prendre ?

Marine est un cœur déjà pris ! (rire)

Marine Valiha, modèle photo

Marine Valiha, modèle photo

Quels sont tes rêves inavouables ?

Je n’ai que des rêves avouables pour le moment. Je veux faire de ma passion pour les animaux une vraie carrière. Je veux faire le tour du monde pour sauver les espèces en voie de disparition.

Un message à transmettre aux filles qui rêvent de percer dans le mannequinat ?

Pour ma personne, je n’aime pas le terme mannequinat. Parce que du haut de mes 1m63 je ne me considère pas comme tel. Je dirais plutôt un modèle photo.

Le message serait de ne pas se laisser dominer par les stéréotypes. Nous avons toutes nos petites quelques choses qui nous rendent différentes et ce sont ces détails qu’il faut explorer, reconnaître et exploiter. Nous ne pouvons pas plaire à tout le monde mais la base c‘est de se plaire à soi-même et d’exceller en exploitant ses petites qualités. C’est mon astuce pour s’épanouir dans la vie.

Merci ! Partagez votre avis !
Votre impression sur cet article ?
86%
J'adore
5%
WOW !
5%
Haha
0%
Je n'aime pas
5%
C'est triste